La Seyne sur Mer

Accueil > Identités, régionalismes, nationalisme > Encore sur l’identité, mon rapport à Marseille. La Belle de Mai

Encore sur l’identité, mon rapport à Marseille. La Belle de Mai

mercredi 27 mai 2020, par René Merle

J’écrivais récemment, à propos de l’isolat marseillais, qu’il est à la fois si près (60 kms) et si loin de nous (mentalités spécifiques).
Cet isolat fait pourtant partie de mon identité. Il a inspiré un de mes romans noirs, Treize reste raide, au point que bien des lecteurs ont pensé que j’étais Marseillais.
Oui, Marseille est une des facettes de mon identité.
Je crois l’avoir surtout écrit dans une nouvelle, et c’est ma nouvelle préférée : "La belle de Mai" :
La Belle de Mai, nouvelle
Et cet air qui me trotte toujours dans la tête :
"Le petit bal de la Belle de Mai..."

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP