La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Classes sociales et Mouvements sociaux contemporains > Classes sociales et groupes sociaux > Classes moyennes ?

Classes moyennes ?

samedi 6 juin 2020, par René Merle

Je remercie Olivier Girolami pour ce commentaire et cette info fort éclairante qu’il a apportés à mon article
"Classes moyennes et classes populaires"
Classes moyennes et classes populaires
"Bonjour René.
Je me sers de ton vibrant témoignage, pour réagir sur "la distorsion entre la réalité du statut social et la conscience d’appartenir à une classe" ou plus précisément sur "l’arnaque" de la dénomination "classe moyenne". Parce qu’il en parle beaucoup mieux que moi, je mets en lien une intervention de Franck LEPAGE, que je trouve très perspicace… https://www.youtube.com/watch?v=UXGen38SSZY
Amicalement"

1 Message

  • Classes moyennes ? Le 7 juin à 09:59, par comte Lanza

    Bonjour Monsieur Merle,

    Autant que je comprenne le peu que j’ai vu de la vidéo de M. Lepage, tous les gens qui n’ont pas les moyens de s’acheter un yacht sont des dominés et donc appartiennent à la classe ouvrière.
    Je n’ai pas regardé jusqu’au bout, ça m’a suffisamment agacé ; ce monsieur (que je connais pas par ailleurs, mais je n’en ai pas plus honte que ça) ne fréquente sans doute pas de vrais pauvres, de vrais dominés qui sont parfaitement conscients de l’abîme qu’il y a entre eux et les gens qui s’achètent un bateau de 7 mètres, même à crédit, ou une voiture à 40 ou 50 000 € .
    Alors oui, le concept de classe moyenne est extensible et flou, mais de là à dire que cette classe n’existe pas...il y a même (depuis longtemps) une classe moyenne supérieure dont on peut fixer assez bien la tranche de revenus, une classe moyenne inférieure, et pourquoi pas une classe moyenne-moyenne et bien des transitions entre chaque strate.
    Il est par contre possible qu’actuellement, le problème soit que X% des gens qui ont cru, à tort ou à raison, appartenir à la classe moyenne (plutôt inférieure), sont angoissés à l’idée d’être sur une pente descendante , disons en voie de paupérisation par la suite de l’évolution globale.

    Par ailleurs, j’ai travaillé dans l’administration et j’ai pu voir que dans ce secteur non marchand, il existe un fossé entre le haut du panier et non seulement le bas, mais même le milieu : dans quelle classe met-on certains fonctionnaires A ++, payés environ 10 000€ /mois (primes comprises) généralement mariés "entre eux" et ayant pu acquérir un patrimoine immobilier correct. Dans la classe ouvrière sous prétexte qu’ils ne sont pas les détenteurs du pouvoir économique ? Moi, je les mets dans la classe moyenne supérieure ou classe bourgeoise, avec des intérêts (et une idéologie) de classe spécifiques (intérêts et idéologie différents des personnes de revenus équivalents mais qui appartiennent au monde de l’entreprise, aux professions libérales supérieures etc).

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP