La Seyne sur Mer

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > Court XXe siècle, 1914 - 1945 > Genou au sol

Genou au sol

dimanche 21 juin 2020, par René Merle

Je reprends ici les quelques mots que j’ai placés hier sur ma page Facebook :

"Je ne voudrais pas doucher les enthousiasmes, mais, comme j’ai du mal à me reconnaître dans les traditions américaines et leur genou à terre, je ne peux m’empêcher de me souvenir que le genou à terre était l’acte symbolique du serment de la tristement célèbre Milice de Darnand (Service d’Ordre Légionnaire), bras armé du pouvoir collaborationniste contre la Résistance..."

1 Message

  • Genou au sol Le 22 juin à 10:04, par comte Lanza

    Bonjour Monsieur Merle,

    Heureux de vous revoir sur le pont.

    Généralement les traditions de l’armée française ne sont pas ma tasse de thé (pour des raisons que je n’ai pas besoin d’exposer) mais le genou en terre n’est pas une création de la milice.

    On trouve cette tradition (dont l’origine m’est inconnue mais il y a sans doute reprise d’un rituel féodal d’adoubement ) à l’école Saint-Cyr, et aussi dans différentes grandes écoles militaires (navale, air , service de santé probablement...), pratiquée lors du baptême des promotions et d’autres cérémonies (dont l’adoubement : le parrain nomme officier l’élève en posant son sabre sur l’épaule)

    A titre d’exemple, des films You Tube
    https://www.youtube.com/watch?v=FRAQVJBjm-M
    voir minute 19 38

    école de l’air
    https://www.youtube.com/watch?v=cugdRBzre7Q
    voir min 0 56

    Il en résulte que la milice, en reprenant une tradition des "vrais" militaires sortis des grandes écoles, se haussait du col - ce qui ne lui a pas porté chance.

    Quant au geste américain, j’ignore s’il est pratiqué dans l’armée américaine - si c’est le cas il prend alors un sens bien différent dans les manifestations antiracistes : il semble que l’agenouillement , ressurgi récemment dans ce contexte (des joueurs de football s’agenouillant durant l’hymne national, ce qui provoqua la colère de D. Trump) est la reprise d’un geste pratiqué par les militants des droits civiques dont le pasteur Luther King - mais alors il s’agissait probablement d’un geste de prière conforme aux convictions religieuses des militants de l’époque...

    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP