La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Santé > De la symbolique d’une non visite

De la symbolique d’une non visite

lundi 6 juillet 2020, par René Merle

Nos « Héroïnes » et « nos Héros » auront certainement apprécié que la première visite de notre nouveau premier ministre ait été pour un commissariat, et non pour un hôpital.
Il est vrai que question hôpital notre premier ministre en connaît déjà un bout, puisque, en tant que promoteur de la réforme de la tarification dite « T2A », il a été un des responsables majeurs de la transformation de l’Hôpital en entreprise…
Espérons qu’il se rattrapera bientôt...

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP