La Seyne sur Mer

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > Lumières, Révolution française, Premier Empire > Illégalité du 14 juillet

Illégalité du 14 juillet

mardi 14 juillet 2020, par René Merle


Épouvantable image, à ne pas mettre sous les yeux des jeunes générations… Des artisans et ouvriers, et leurs compagnes, encore plus violents que nos Gilets jaunes de triste mémoire, osent s’attaquer au vénérable symbole royal que Dieu avait toujours béni. La Bastille ! Qui plus est, les forces de l’ordre - Gardes françaises et leurs canons -, se joignent aux émeutiers ! Vilenie à laquelle nos vaillantes cohortes casquées sont heureusement tout à fait imperméables !
Triste événement en vérité, et triste exemple, que les Républicains de la Troisième crurent bon d’instituer en fête nationale, en joignant au 14 juillet 1789 celui de la fête de la Fédération en 1790.
Heureusement, dans sa grande sagesse, notre Monarque républicain perpétue la tradition de ses prédécesseurs : ce n’est pas le peuple que l’on honore le 14 juillet ; le peuple est seulement convié, derrière barrières, à saluer une parade militaire… Bref, aux égouts de l’Histoire ceux qui tombèrent dans l’illégalité ; force reste au bras armé institutionnel…

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP