La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Faits de société > PSG

PSG

samedi 22 août 2020, par René Merle

Je ne veux en rien gâcher le plaisir des lecteurs qui aiment le foot et s’apprêtent à regarder la finale opposant deux équipes de mercenaires grands tacticiens, et, accessoirement, les couleurs de deux cités.
Quelques remarques seulement.

Du côté du public d’abord :
Les visages des joyeux supporters du PSG n’ont pu que réjouir les nostalgiques du magique Black-Blanc-Beur. Intégration oblige, par Quatar interposé.
Pour autant ces images n’ont guère rassuré le corps médical, qui a laissé planer quelques doutes sur la fluctuante conception du maintien de l’Ordre du célèbre Préfet de police de Paris.
Et sans doute, à la gauche de la gauche de la gauche, d’aucuns ont vu là, non pas une aliénation panem et circenses, mais un légitime refus des obligations tombées d’en haut… La jeunesse des quartiers populaires en rejet de l’Ordre établi…
Voire.

Du côté du pouvoir ensuite.
Remarquable nfilade de perles chauvines
Pt. Macron 16 août

Plus exalté, mais moins inspiré, Castex le rugbyman dit quand même la sienne :
Castex 18 août

Et le final macronien du feu d’artifice :
Macron 19 août

De quoi aller revoir le discours présidentiel d’hommage à Johnny, pour mesurer ce à quoi vouloir faire peuple peut mener...
Il est vrai qu’un des secrets de la popularité d’un politique (même bien mal aimé comme l’est notre Président) passe par cette démagogie que je supporte mal (c’est un euphémisme). J’espère ne pas être le seul.

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP