La Seyne sur Mer

Accueil > Identités, régionalismes, nationalisme > Ma crèche de Noël

Ma crèche de Noël

jeudi 24 décembre 2020, par René Merle

Noël 2020. Je reprends mes esprits engourdis depuis le 6 de ce mois et, Noël oblige, je parle un peu de la crèche, tradition à laquelle je n’ai plus sacrifié depuis 2014.
Mais en ce beau décembre 2020, le Ravi de la crèche nous a longuement parlé dans l’Express pour nous dire combien il se désolait que nous ne le comprenions pas et comment il réalisait qu’on ne gouverne pas une nation comme une startup. Ce qui m’a renvoyé à mon beau santon de Ravi, qui donc ne sortira pas cette année, lui.
Mais pour marquer l’événement, je redonne ici un article de la fin 2014, qui vous éclairera un peu sur mon sentiment en matière de crèche.

« Athée des pieds à la tête, je faisais néanmoins la crèche chaque année. Tradition familiale, sentiment d’appartenance, plaisir des retrouvailles, etc., etc.
Mais avec l’histoire de la crèche de la mairie de Béziers, et les injonctions des surmois laïques, je me suis abstenu cette bonne année 2014 (bien que ma crèche n’ait jamais été sur le domaine public). Mais on ne sait jamais...
Heureusement !
Hier, comme presque chaque jour, je suis allé boire un café sur une terrasse de la plage méditerranéenne que j’affectionne... Eh bien, je me suis garé face à cette belle affiche :

Tu vois, m’a murmuré la partie super laïque de mon surmoi, tu as peut-être bien fait de ne pas sortir les santons. La chose devient trop compliquée. Pour aller vite : tu fais la crèche, c’est que tu es FN ; tu fais pas la crèche, c’est que tu renies ton identité provençale. Siam propres !
Voire...

Suggestion aux amis inconditionnels et récupérateurs de la crèche, dans le cadre du rapprochement européen, n’oubliez pas ce personnage majeur toujours présent dans un recoin des crèches catalanes, El Caganer... »

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP