La Seyne sur Mer

Accueil > Regards sur le monde contemporain > Polynésie > Rapa Nui au présent

Rapa Nui au présent

lundi 4 janvier 2021, par René Merle

Il a été beaucoup question sur ce site de Rapa Nui, l’île de Pâques. Cf. le mot clé : Rapa Nui
Mais la plupart de ces articles concernaient une situation antérieure bien différente de celle que connaît aujourd’hui l’île.
Le déferlement touristique a entraîné le développement de la propriété individuelle, l’essor des hébergements et des locations, des boutiques de souvenirs, des visites guidées, etc., et, partant une hausse du niveau de vie qui a fait de la pauvre Rapa Nui à la fois une des régions relativement les plus prospères du Chili, et une terre d’accueil pour l’émigration continentale.
Signe des temps, récemment un Pick up a renversé un moaï [1] !
Dans une atmosphère de difficile équilibre entre récupération d’identité polynésienne et mise en valeur touristique contrôlée [2], quel sera le destin de l’Île des Moaï ?
L’épisode de la pandémie intervient pour que, provisoirement, l’île connaisse un retour dans le quant à soi :
https://www.agenciaocote.com/blog/2020/07/30/chile-el-pueblo-rapanui-recupera-la-tranquilidad-de-su-isla-durante-la-pandemia/

PS - À qui s’intéresse à Rapa Nui, je signale tout l’intérêt de la thèse de Diego MUÑOZ AZÓCAR, Centre de Recherche et de Documentation sur l’Océanie (CREDO UMR 7308), Maison Asie-Pacifique (AMU/CNRS/EHESS)
DIASPORA RAPANUI (1871-2015), "L’île de Pâques, le Chili continental et la Polynésie française", Une ethnographie historique de la mobilité dans une société transnationale
Thèse de doctorat en anthropologie sociale et ethnologie consultable sur Internet

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP