La Seyne sur Mer

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > XIXe siècle (jusqu’en 1914) > Seconde République > Une promesse du président Louis-Napoléon Bonaparte, le jour de son (...)

Une promesse du président Louis-Napoléon Bonaparte, le jour de son élection

lundi 22 février 2021, par René Merle

Dans la série "des mots se laissent dire" et des promesses présidentielles reniées, celle de Louis-Napoléon Bonaparte, prononcée le jour même de son élection (10 décembre 1848), vaut son pesant de moutarde :
"La République doit être généreuse et avoir foi dans son avenir ; aussi, moi qui ai connu l’exil et la captivité, j’appelle de tous mes vœux le jour où la patrie pourra, sans danger, faire cesser toutes les proscriptions et effacer les dernières traces de nos discordes civiles." –
Trois ans avant le sanglant coup d’État de décembre 1851 qui s’accompagna, on le sait, d’une vague de fusillades, emprisonnements, déportations et proscriptions...
Un grand ancien pour nos modernes prometteurs de bonjours.

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP