La Seyne sur Mer

Accueil > φιλοσοφία > Autorité...

Autorité...

jeudi 25 février 2021, par René Merle

Voici un article de Synonymes français, par Diderot, D’Alembert et de Jaucourt, Paris, Favre, an IX, intéressant à lire par les temps qui courent, et particulièrement en complément du récent billet De la perte des repères, et de la menace autoritaire.

« AUTORITÉ, POUVOIR, PUISSANCE :
L’autorité, dit l’abbé Girard [1], laisse plus de liberté dans le choix ; le pouvoir a plus de force, l’empire est plus absolu : on tient l’autorité de la supériorité du rang et de la raison. Le pouvoir de l’attachement que les personnes ont pour nous, l’empire de l’art qu’on a de saisir le foible [2]. L’autorité persuade, le pouvoir entraîne, l’empire subjugue. L’autorité suppose du mérite dans celui qui l’a ; le pouvoir, des liaisons ; l’empire, de l’ascendant. Il faut se soumettre à l’autorité d’un homme sage, on doit accorder sur soi du pouvoir à ses amis, il ne faut laisser prendre de l’empire à personne ; l’autorité est communiquée par les lois ; le pouvoir par ceux qui en sont dépositaires ; la puissance par le consentement des hommes ou la force des armes : on est heureux de vivre sous l’autorité d’un prince qui aime la justice, dont les ministres ne s’arrogent pas un pouvoir au-delà de celui qu’il leur donne, et qui regarde l’amour et le zèle de ses sujets comme le fondement de sa puissance. Il n’y a point d’autorité sans lois ; il n’y a point de loi qui donne une autorité sans bornes. Tout pouvoir a ses limites : il n’y a point de puissance qui ne doive être soumise à celle de Dieu, l’autorité foible [3] attire le mépris, le pouvoir aveugle, choque l’équité, la puissance jalouse est formidable. L’autorité est relative au droit, la puissance aux moyens d’en user, le pouvoir à l’usage ; l’autorité réveille une idée de respect, la puissance une idée de grandeur, le pouvoir une idée de crainte ; l’autorité de Dieu est sans bornes, sa puissance éternelle, et son pouvoir absolu. Les pères ont de l’autorité sur leurs enfans [4] ; les rois sont puissans [5] entre leurs semblables ; les hommes riches et titrés sont puissans [6] dans la société ; les magistrats y ont du pouvoir. »

On consultera à ce sujet le billet d’humeur de l’an dernier Vœux présidentiels : « Auctoritas » et « Potestas »

Notes

[1L’abbé Girard, 1677-1748, célèbre grammairien français, auteur notamment de Synonymes français, leurs différentes significations, et le choix qu’il en faut faire pour parler avec justesse (1736)

[2« faible » graphie de l’époque

[3id

[4id

[5id

[6id

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP