La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Pouvoir présidentiel - Constitution - Citoyenneté > Perspectives présidentielles

Perspectives présidentielles

jeudi 29 avril 2021, par René Merle

En réponse à une question de Denis Collin (la Sociale) sur la présidentielle.

Il me semble que nous n’avons que des perspectives électorales négatives. Le socle sociologique initial de Macron se maintient, la candidature probable rose-vert n’offre aucune crédibilité de vrai changement, le mouvement gazeux du líder maximo n’est pas près de devenir une nuée occupant tout l’espace, et le pouvoir compte manifestement sur un nécessaire sursaut anti extrême droite pour sauver la mise.
L’histoire, on le sait, ne se répète pas. Le Front populaire, j’en dis deux mots sur mon site aujourd’hui, est né de la réaction à la menace fasciste, mais il était l’initiative de deux forces politiques réellement ancrées dans les couches populaires. Rien de tel aujourd’hui.
Reste l’essentiel : sur quel terrain se jouera la crise sociale et partant la crise de régime qui s’annonce, tout à fait en dehors du jeu électoral. Avec quels leaders ? avec quelles perspectives ? Révolte ou, rêvons quand même, révolution ?
Et dans ce cas, la jeunesse ?
La conscience politique existe-t-elle chez les frustrés de la fête, prompts à se rassembler autour d’une sono en sautant les bras en l’air ? Existe-t-elle chez ce lumpen qui profite de la vente libre des mortiers d’artifice pour jouer au combat de rue ? On peut vraiment en douter. Les durs combats ouvriers juvéniles qui avaient annoncé mai 68 sont-ils possibles aujourd’hui ?
Mais pourtant, c’est comme pour l’enfantement, la France est grosse d’un accouchement inéluctable qui ne devra sans doute pas grand chose à l’élection présidentielle. Trop de lassitude, trop d’incertitudes, trop d’exaspération contenue...
Bon, je n’ai guère répondu à ta question, Denis.

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP