La Seyne sur Mer

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > 1945-2000 et au-delà > 1952-1954, deux chansons antimilitaristes

1952-1954, deux chansons antimilitaristes

jeudi 6 mai 2021, par René Merle

Pendant la guerre d’Indochine, deux chansons antimilitaristes interdites par ordre gouvernemental sur les ondes de la radio et de la télé nationales, qui suscitèrent des réactions violentes de parachutistes.

En 1952, Francis Lemarque chante « Quand un soldat » :

Francis Lemarque, le chantre joyeux et nostalgique du Paris populaire s’appelait en fait Nathan Korb
Et comme beaucoup d’enfants de cette émigration juive d’Europe orientale chassée par le pogroms et implantée dans le populaire nord-est parisien, il fut dans les années Trente un jeune militant communiste, actif dans le théâtre d’agit-prop (il y rencontre Prévert), avant d’entrer dans la Résistance.
Dès sa parution, la chanson fut enregistrée par Montand.

En 1954, Boris Vian, qu’on ne présente plus, sortit son célèbre Déserteur. Le voici, chanté par l’auteur :

Mouloudji l’a superbement chantée, mais en modifiant un peu le texte.

Las, dès 1955, les événements d’Algérie, comme on disait pudiquement, engagèrent le contingent, et non plus seulement des soldats de métier, comme en Indochine. Et dans sa grande majorité, la population française traumatisée par l’engagement forcé de ses enfants, le considéra pendant des années comme nécessaire. Le temps n’était plus à écouter Lemarque et Vian.

2 Messages

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP