La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Pouvoir présidentiel - Constitution - Citoyenneté > Blanc bonnet, bonnet blanc

Blanc bonnet, bonnet blanc

lundi 10 mai 2021, par René Merle

Notre Constitution nous sommant de choisir entre deux candidats au second tour des élections présidentielles, je me suis toujours demandé s’il fallait choisir le moins mauvais, ou s’il valait mieux s’abstenir.
Il m’est arrivé de choisir l’abstention, et la première fois en 1969.
Le général de Gaulle, président, avait démissionné, et le premier tour avait opposé deux rivaux de la majorité : le très gaulliste Pompidou (44,47 %) et le centriste de la droite chrétienne Poher (23,31 %).
Le communiste Duclos avait obtenu le score inattendu et remarquable de 21,27 % , et le socialiste Defferre qui s’effondrait à 5,01 %.
C’est alors que Duclos, refusant de céder aux Belles Âmes anti gaullistes qui appelaient à rejoindre Poher, lança le fameux appel à l’abstention, « Blanc bonnet, bonnet blanc ».
Appel qui m’a soulagé, et que j’ai suivi. Sans regret aujourd’hui.

2 Messages

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP