La Seyne sur Mer

Accueil > Personnel : écriture, souvenirs > Souvenirs personnels, réactions très personnelles... > Anda jaleo - Lorca

Anda jaleo - Lorca

samedi 22 mai 2021, par René Merle

J’ai découvert à la fin de mon adolescence ces chants qui me semblaient exprimer ce que j’imaginais de l’âme espagnole. Je les croyais venues du plus profond cancionero tradicional et j’ignorais que les paroles étaient de Federico García Lorca.
En voici un écrit sur le genre musical du jaleo. On peut traduire ce mot par « raffut, pagaille ».
En voici la version initiale que Lorca (au piano) enregistra en 1931 avec la chanteuse La Argentinita.
Vous trouverez bien d’autres interprétations sur le web

Yo me alivié a un pino verde [1]
por ver si la divisaba,
y sólo divisé el polvo
del coche que la llevaba.
Anda jaleo, jaleo :
ya se acabó el alboroto
y vamos al tiroteo.

No salgas, paloma, al campo,
mira que soy cazador,
y si te tiro y te mato
para mí será el dolor,
para mí será el quebranto,
Anda, jaleo, jaleo :
ya se acabó el alboroto
y vamos al tiroteo.

En la calle de los Muros
han matado una paloma.
Yo cortaré con mis manos
las flores de su corona.
Anda jaleo, jaleo :
ya se acabó el alboroto
y vamos al tiroteo
.

Je me suis appuyé à un pin vert
pour voir si je l’apercevais
Et j’ai seulement vu la poussière
de la voiture qui l’emmenai
En avant le raffut
c’est terminé le vacarme
et va commencer la fusillade

Ne sors pas, colombe, dans la prairie
Vois que je suis un chasseur
et si je te touche et te tue
Pour moi, ce sera la douleur
Pour moi ce sera la perte
En avant le raffut
c’est terminé le vacarme
et va commencer la fusillade.

Dans la rue des remparts
ils ont abattu une colombe
Je couperai avec mes mains
les fleurs de sa couronne
En avant la pagaille, la pagaille
c’est terminé le vacarme
et va commencer la fusillade.

On peut lire ce texte métaphorique comme le chant d’amour d’un désespéré qui, pour qu’elle ne soit pas à un autre, a abattu sa bien aimée qui s’en allait avec un riche (la voiture), et qui pleure ensuite sur son cadavre [2].
Mais au vu de ce qui advint cinq ans après l’enregistrement, et dont Lorca, assassiné par les franquistes, sera un des victimes immédiates, le poème prend pour nous une autre signification, que marque bien ce récitatif :

anda

Notes

[1Autre version : Yo me subí a un pino verde

[2https://poemario.com/poeta/federico-garcia-lorca/ : El poeta desea ver a su amada pero no puede ser así ya que está con otra persona de mejor posición social (coche). Los celos hacen que sienta que si no es del, la mujer no será de nadie. Parece que pueda hacer una locura.
El poeta pide que no esté con otro o la matara. El pensar que está con otra persona lo sume en un dolor profundo. Sin embargo, el poeta se entera de que han matado a esta mujer y se da cuenta de que ella no merecía morir. Le hace una corona de flores con sus manos como despedida, como último acto de amor.

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP