La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Pouvoir présidentiel - Constitution - Citoyenneté > Élections départementales

Élections départementales

samedi 8 mai 2021, par René Merle

Le mois prochain, les élections départementales seront groupées avec les élections régionales.
L’élection du conseiller départemental (il y a peu encore conseiller général) peut toujours avoir un sens dans le semis des villages et des petites villes qui couvre l’essentiel de la carte de France, mais qui n’en représente pas, loin de là, la majorité de la population. À l’échelle du canton, le conseiller peut encore être une présence concrète, à laquelle on pourra avoir recours. J’aurais mauvaise grâce à le nier, car mon père a été pendant de longues années conseiller général, et j’ai pu mesurer quelle présence et quel travail cela impliquait.
Mais quid du conseiller départemental dans la vraie France urbaine qui représente dorénavant la grande majorité de la population, et où les limites des cantons sont noyées dans la nébuleuse sans cesse croissante de l’urbanisation ?
Dans l’agglomération où j’habite, je suis à peu près certain que pour le plus grand nombre d’électeurs l’étendue des cantons et le nom de leurs représentants sont des données vagues, voire inexistantes.
Et je ne pense pas que l’élection du conseiller départemental soulève l’intérêt que peut avoir l’élection municipale. Le commun des mortels ignore quelles sont vraiment les attributions du conseil départemental, si importantes au niveau de l’action sanitaire et sociale, et de l’enseignement.
Dans ces conditions de désintérêt relatif ou total dans les villes et les agglomérations importantes, ces élections sont la plupart du temps une aubaine pour ceux qui sont entrés depuis longtemps en politique dans le but de faire carrière, et de suivre en notables accomplis le rassurant vent majoritaire national, socialiste jadis et de droite aujourd’hui.
Ce qui n’empêche pas, bien sûr, des mouvements de militants de vouloir y tenir leur place. Le PCF en a témoigné, et depuis des années, inlassablement, le FN désormais RN y a pris sa place.

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP