La Seyne sur Mer

Accueil > Identités, régionalismes, nationalisme > La marche jaune d’Ivry

La marche jaune d’Ivry

mardi 25 mai 2021, par René Merle

Les chaînes d’info en continu ont longuement suivi la marche jaune [1] en mémoire de la jeune fille de 17 ans assassinée à Ivry par un ado de 14 ans à qui elle reprochait d’avoir harcelé sa jeune sœur sur les réseaux sociaux, smartphone oblige. Triste époque, qui met dans les mains de jeunes décérébrés de quoi mieux satisfaire l’éternelle tentation de faire mal en se moquant.
Mais ce n’est pas sur ce minable aspect sociétal, de plus en plus répandu, que je veux écrire quelques lignes aujourd’hui.
J’ai été plus que touché par les mots poignants de la mère de la victime, et par le propos solidaire du maire (PCF) de cette localité immédiatement « de l’autre côté du périph (Ivry, 94200 habitants, ce qui dans les territoires, comme l’on dit aujourd’hui, serait une plus que belle ville moyenne, et qui n’est seulement en Ile de France qu’une petite partie de l’immense conurbation).
J’ai été frappé par la composition de l’imposant cortège, où les visages noirs dominaient plus que largement.
J’imagine la réaction des baveurs de la catégorie « On n’est plus chez nous ».
Visages noirs des citoyens français antillais (la famille de la victime est d’origine martiniquaise), visages noirs des Africains sub-sahariens…
Les abominables armateurs esclavagistes, qui initièrent chez nous la révolution capitaliste, ne se seraient certes pas douté que « le bois d’ébène » qu’ils destinaient à leurs plantations ferait dorénavant souche au cœur de leur chère France fleurdelysée.
Et les colonialistes impériaux puis républicains du XIXe siècle ne se seraient certes pas doutés que les descendants de ceux qu’ils asservirent en Afrique par le fer et par le feu, bonne chair à canon pour nos deux guerres mondiales et pour nos guerres coloniales, seraient aujourd’hui une composante importante de l’immigration en Ile de France [2] !

Notes

[1Le jaune était la couleur préférée de la victime

[2L’Insee nous apprend que 4 immigrés sur dix vivant en France sont Franciliens

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP