La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Faits de société > À propos de "La Société du spectacle"

À propos de "La Société du spectacle"

jeudi 1er juillet 2021, par René Merle

En répondant à un commentaire posté sur l’article Des tentatives d’intellectuels engagés et de l’absence de support social, j’écrivais :
« Je suis en train de relire La Société du spectacle : des pages définitives de 1967 que les cinquante années et plus passées depuis n’ont en rien démenti, bien au contraire. Mais si le constat est toujours plus que juste, quid de la solution ? Debord voyait une issue dans l’expérience des Conseils, en dehors des appareils verticaux intégrés, quoi qu’ils en disent, à l’appareil idéologique dominant. On peut douter que pour l’heure l’expérience soit possible. Mais nul ne peut prédire l’avenir. »

Mais laissons l’avenir incertain, et revenons-en aux constats dressés par le situationniste Debord dans sa publication de 1967 [1].

Au-delà des péripéties et du naufrage du situationnisme, on ne peut que saluer la lucidité avec laquelle Debord analysait l’histoire et le présent du capitalisme, et sa mise en abyme de la réalité de ce qui était alors le « camp socialiste », à la soviétique ou à la chinoise.
Pour qui ne l’aurait jamais lu, je ne saurais trop recommander de faire l’effort d’aller au-delà des premières pages, plutôt ésotériques pour le profane, et de plonger dans une vision de notre monde, revisité par une pensée nourrie de Hegel, de Marx, et d’Henri Lefebvre.
Aujourd’hui, la réalité en a plus que confirmé les assertions, avec une évidence presque caricaturale, et ce qui en 1967 pouvait apparaître comme conjecture crève aujourd’hui les yeux...

Dégagées des incompréhensions et des réductions à la mode plus que faciles sur la notion de « spectacle », ce brûlot, plusieurs fois réédité, demeure un outil essentiel pour échapper à la désinformation et aux manipulations qui veulent nous soumettre aux diktats de l’Ordre capitaliste.

Notes

[1Sur le cheminement de l’ouvrage, on lira avec grand intérêt l’article d’Anna Trespeuch-Berthelot, « Les vies successives de La Société du spectacle de Guy Debord » :
https://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2014-2-page-135.htm

1 Message

  • À propos de "La Société du spectacle" Le 3 juillet à 08:51, par luc nemeth

    sans qu’il ne faille s’en étonner les meilleurs ouvrages consacrés à un "événement" sont souvent ceux qui lui sont antérieurs car ils l’annoncent, en possèdent le contenu, en expriment les possibles, tandis que ceux publiés ensuite ne font souvent que du besogneux commentaire

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP