La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > France contemporaine politique > Politique européenne > Lendemain français de scrutin européen

Lendemain français de scrutin européen

lundi 27 mai 2019, par René Merle

Tous perdants sauf les Verts et le RN

Eh bien comme prévu, ça n’a pas trainé. Sur fond d’abstention de la moitié des électeurs, le piège annoncé s’est bien refermé.
Élections européennes. Comme prévu, le piège se referme.

Sauf que notre Président, investi à fond dans le face à face qu’il a voulu avec le RN (et présumé vainqueur), se prend une claque. Et son adversaire, toujours campé autour de ses 25% habituels, peut se poser en recours incontournable.

Hormis les Verts portés par une vague juvénile, la droite, la France insoumise et la gauche de la gauche n’ont pas réussi à attirer à elles les mécontents. La crise sociale ne leur profite en rien
Les sociaux démocrates disent se satisfaire d’un score piteux qui leur assure quand même quelques députés.

Bref, si, comme il le dit, le président veut continuer à réformer sans changer de cap, nous allons droit vers une crise de régime et l’apparition de nouvelles alliances.

1 Message

  • Lendemain français de scrutin européen Le 28 mai 2019 à 18:22, par Jean-Yves

    Je vois aussi un coté terrible à ce piège : le FN/RN est banalisé au plus haut point.
    On nous a fait digérer pendant des semaines sa venue.
    Où est le temps quand en 2002, Barrot ministre de Chirac, loin de ma tasse de thé, pleurait de la présence de Le Pen au deuxième tour de la présidentielle.
    Depuis dimanche, le RN en tête a été masqué par "le verre à moitié plein" des uns et des autres.
    Quel honneur en 2019 de n’être pas loin du RN. C’est dire où nous en sommes arrivés.
    Comme vous l’avez si bien dit, le piège s’est refermé.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP