La Seyne sur Mer

Accueil > Regards sur le monde contemporain > Italie > Magris - Les dépouilles des poètes

Magris - Les dépouilles des poètes

vendredi 11 octobre 2019, par René Merle

Extrait de Claudi Magris, Classé sans suite, folio, 2017

Avis aux critiques littéraires...
« Les dépouilles des poètes, continuait-il, sentent mauvais, comme des billets de banque imprégnés de sueur à force de passer de main en main ; trop de mains qui les agrippent, qui les frottent. Avidité de l’esprit, plus féroce et agressive que celle de la chair ou de l’argent. »

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP