La Seyne sur Mer

Accueil > Religions, croyances > Encore et toujours l’affaire du voile

Encore et toujours l’affaire du voile

mercredi 23 octobre 2019, par René Merle

Une opération de diversion ?

Difficile de ne pas s’interroger sur l’emprise communautariste du monothéisme catholique et du monothéisme islamique, sans se faire traiter de « laïcard ».
Curieux de voir que dans notre gauche bien pensante toute interrogation sur l’islam est assimilée à de l’islamophobie. Et plus curieuse encore la propension à la gauche de la gauche de voir dans l’islam, « religion des pauvres », un facteur de contestation sociale.
Bien naïfs sont, me semble-t-il, ceux qui, à la gauche de la gauche, (comme Foucault en son temps hélas) voient dans l’islam un échappatoire au capitalisme et dans l’État islamique une avancée de la révolution
Sans être mauvais esprit, on peut quand même remarquer que l’affaire du voile est très opportunément médiatisée ces temps-ci, alors que la paix sociale (?) menace de craquer sous les contestations multiformes. On transforme une interrogation sur le port du voile en gigantesque opération de diversion, pendant que notre Président joue les Ponce Pilate...
De par ma formation marxiste, j’ai toujours pensé et je pense que l’instrumentalisation de la religion a toujours été un moyen de diviser les travailleurs, voire de les faire se combattre les uns contre les autres, pour le plus grand profit des classes dominantes.
Incontestablement, les crispations identitaires (dans les deux sens : « gaulois » et « musulmans ») qui se développent sont grosses d’antagonismes stériles, et, à terme, de violences.

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP