La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Classes sociales et Mouvements sociaux contemporains > Un mot (désabusé ?) sur les perspectives des luttes, sociales et sociétales (...) > C’est pas demain la veille, ou la classe moyenne comme lieu d’un problème (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

C’est pas demain la veille, ou la classe moyenne comme lieu d’un problème politique.

11 juin 16:17, par MP

Chez Marx, les hommes se distribuent en deux classes, qui correspondent à leur situation au regard de la propriété et du travail dans le mode de production capitaliste. La bourgeoisie est propriétaire des moyens de production, et le prolétariat n’est propriétaire … que de sa peau ! Les prolétaires sont donc obligés de vendre leur force de travail pour subsister. C’est en achetant cette marchandise très particulière qu’est la force de travail que le capitaliste peut augmenter la valeur de son capital d’origine. Ainsi, qui dit salariat dit classes antagonistes. Ce pourquoi d’ailleurs, les premiers (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP