La Seyne sur Mer

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > XIXe siècle (jusqu’en 1914)

XIXe siècle (jusqu’en 1914)

Dernier ajout : 23 janvier.

Articles de cette rubrique

  • Nos ancêtres du mouvement social

    23 mai 2020, par René Merle

    XIXe siècle (jusqu’en 1914). Cette rubrique présente une série de textes, ou d’extraits de textes, sans doute bien connus des historiens (lesquels sont de plus en plus spécialistes seulement de telle période, de telle thématique). À quoi bon les publier à nouveau ? Il est évident que cela serait superflu si je m’adressais qu’à ces spécialistes, qui n’en ont que faire. Mais justement, mon propos "n’est que", c’est déjà beaucoup, de les proposer, de les faire découvrir à des lecteurs, à des amis, qui ne sont (...)

  • "Chamailleurs"...

    1er mai 2020, par René Merle

    Message du Président à la Nation, ce Premier Mai
    « Privés des rituels de cette journée, nous en éprouvons aujourd’hui toute la valeur, tout le sens. Avec cette volonté forte : retrouver des que possible des 1er mai joyeux, chamailleurs parfois, qui font notre Nation. Nous retrouverons ces 1er-mai heureux. Ensemble, unis, nous surmonterons cette épreuve. »
    Oh que j’aime ce « chamailleur » quand on pense à ce que furent les Premiers Mais de combat [1], quand le jour n’était pas férié et que les (...)

  • Jean-Baptiste Clément, Dansons la capucine

    28 avril 2020, par René Merle

    Dansons la capucine...

  • 1844, Paris, les philosophes et les "Titans troglodytes"

    9 avril 2020, par René Merle

    Voici les quelques lignes par lesquelles le sociologue Céléstin Bouglé, républicain dreyfusard et ami de Jaurès, ouvre les pages consacrées au séjour du jeune Marx à Paris, en 1844 :
    « Heine avait flirté avec le saint-simonisme, dans sa belle période. Cette "réhabilitation de la chair" avait séduit son sensualisme. Il avait aimé le romantisme inconscient de ces "pêcheurs d’hommes", qui gardaient à ses yeux le mérite particulier de ne pas être égalitaires. Son livre sur l’Allemagne est dédié à Enfantin, qui (...)

  • J’accuse... Polanski

    26 mars 2020, par René Merle

    Le confinement pousse à la consommation vidéo. J’ai ainsi vu hier le J’accuse, de Polanski, pardonnez-moi, amies boycottistes… C’est un grand et beau film, lent et linéaire dans l’évocation du combat et le calvaire du commandant Picard pour faire éclater la vérité. Il ne déborde pas sur l’évocation du contexte politique et culturel d’une France alors si remuée par l’Affaire. Simplement des aperçus sur des foules antisémites fanatisées, ou sur la naissance du mouvement dreyfusard. Mais peut-être le (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP