La Seyne sur Mer

Accueil > φιλοσοφία

φιλοσοφία

Dernier ajout : 11 mai.

Articles de cette rubrique

  • Stephen Greenblatt, "Quattrocento"

    11 novembre 2020, par René Merle

    J’ai la fâcheuse habitude de me détourner immédiatement de ce qui est amplement médiatisé, et d’ignorer les sirènes de la mode. Ainsi, en matière de lecture, j’ai toujours considéré comme assez ridicule le prix décerné annuellement par le magazine Lire au « meilleur livre d’histoire de l’année », comme si la publication romanesque et historique devait s’évaluer en terme de compétition sportive ou de concours de Miss Univers. Bref, quand Lire sacra en 2013 meilleur livre d’histoire de l’année le Quattrocento, (...)

  • Un mot sur le platonisme d’Alain Badiou

    7 novembre 2020, par René Merle

    Comme il y a en moi, j’en conviens volontiers, un versant masochiste, plutôt que butiner dans le flot habituel, et paraît-il contestataire, des romans de la rentrée, j’ai relu, et je vous prie de le croire j’ai relu très attentivement un ouvrage qui a stimulé mes neurones : Alain Badiou, Jean-Claude Milner, Controverse. Dialogue sur la politique et la philosophe de notre temps. Animé par Philippe Petit, Seuil, 2012 Voilà un échange qui n’a rien perdu de sa tonicité et dont bien des assertions quelque (...)

  • Sapiens - Commentaire

    30 octobre 2020, par René Merle

    L’éditorial de ce site n’étant pas doté de la fonction commentaire, je donne ci-dessous le courriel-commentaire reçu ce jour de Pierre Assante, sous le titre : "Échange intellectuel et fraternel"
    "René, « L‘espèce humaine sapiens serait, nous dit-on fièrement, la nature prenant conscience d’elle-même ». En complément à ton édito et non en contradiction, je dirais : Certes, je suis bien d’accord, le comportement des hommes, ici et maintenant en particulier est bien plus dangereux que celui des (...)

  • Samuel Paty. Un article de Marc Midan dans lequel je me retrouve

    23 octobre 2020, par René Merle

    Le double assassinat de Samuel Paty

  • Nizan. De la Philosophie

    18 octobre 2020, par René Merle

    En 1932, Paul Nizan a 27 ans quand il publie chez Rieder son terrible pamphlet démystificateur, et plus que jamais d’actualité, Les Chiens de garde.
    J’extrais de l’entame les lignes suivantes : " La Philosophie-en soi n’existe pas plus que le Cheval-en-soi : il existe seulement des philosophies, comme il existe des arabes, des percherons, des léonais, des anglo-normands. Ces philosophies sont produites par des philosophes : cette proposition n’est point si vaine qu’on a accoutumé de le croire. (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 85

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP