La Seyne sur Mer

Accueil > Identités, régionalismes, nationalisme

Identités, régionalismes, nationalisme

Dernier ajout : 11 juillet.

Articles de cette rubrique

  • À propos d’accents

    12 juillet, par René Merle

    Stupéfiante découverte dont les médias et l’édition viennent de s’emparer, certains Français ont un accent !
    Autre façon de dire : "ils n’ont pas le bon accent".
    Je n’ai pas envie de rentrer dans une querelle de diversion, et je renvoie seulement les lecteurs intéressés par mon point de vue à un billet publié sur mon site Remembrança :
    Accents

  • Enfermement nostalgique ?

    22 juin, par René Merle

    Depuis la création de mon site Remembrança [1], des amis m’ont demandé si je ne m’enfermais pas dans une identité de nostalgie et de repliement, que bien peu partagent avec moi désormais. Un monde mort...
    Je ne peux mieux leur répondre qu’en reprenant le petit texte que j’avais placé en éditorial il y a quelques mois, à propos d’Hestia la déesse du foyer, et d’Hermès le nomade, dieu des routes et des carrefours…
    « ‘Les Grecs anciens les ont exprimés sous la forme d’un couple de divinités unies et opposées. (...)

  • Identité. Nos ancêtres les Gaulois ?

    29 mai, par René Merle

    Il a plusieurs fois été question des Gaulois sur ce site, et notamment de leur utilisation pétainiste. Mais, pour se situer à un autre niveau, j’ai beaucoup aimé cette chronique de l’archéologue Laurent Olivier, parue dans Libération le 2 novembre 2010. Je l’avais publiée dans mon précédent blog, et j’y reviens aujourd’hui…
    « N’abandonnons pas les Gaulois Pour se donner la certitude que l’on peut changer l’avenir, il faut nécessairement transformer le passé. Et plus on prétend infléchir le futur, plus on (...)

  • Encore sur l’identité, mon rapport à Marseille. La Belle de Mai

    27 mai, par René Merle

    J’écrivais récemment, à propos de l’isolat marseillais, qu’il est à la fois si près (60 kms) et si loin de nous (mentalités spécifiques).
    Cet isolat fait pourtant partie de mon identité. Il a inspiré un de mes romans noirs, Treize reste raide, au point que bien des lecteurs ont pensé que j’étais Marseillais.
    Oui, Marseille est une des facettes de mon identité.
    Je crois l’avoir surtout écrit dans une nouvelle, et c’est ma nouvelle préférée : "La belle de Mai" :
    La Belle de Mai, nouvelle
    Et cet air qui me (...)

  • Encore sur l’identité. L’affiche rouge...

    26 mai, par René Merle

    jefka59
    Ainsi Ferré chanta Aragon...
    Un rappel de ce que trop de « vieux » ont tendance à oublier, et de ce que trop de jeunes ignorent : le rôle des résistants communistes de la MOI (Main d’œuvre immigrée) FTP (Francs tireurs et partisans, groupes combattants), capturés par la police française et livrés à l’occupant. Ceux du groupe Manouchian seront fusillés en février 1944.
    Quelle identité est la plus noble ? Celle de ces étrangers internationalistes antifascistes, ou celle de ces policiers français, et (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 110

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP