La Seyne sur Mer

Accueil > Identités, régionalismes, nationalisme

Identités, régionalismes, nationalisme

Dernier ajout : 13 avril.

Articles de cette rubrique

  • Encore sur l’identité, et pas n’importe laquelle ! Aryens...

    25 mai 2020, par René Merle

    Confinement aidant, je me suis aussi replongé dans les œuvres de l’éminent archéologue et professeur de protohistoire Jean-Paul Demoule, (plusieurs fois mentionné sur ce site - voir ce mot clé), et notamment dans Mais où sont passés les Indo-Européens ? Le mythe d’origine de l’Occident De cette plongée vertigineuse, et critique, dans le mythe d’un foyer « indo-européen premier », vite baptisé « aryen » en Allemagne, dont dériveraient nos civilisations européennes, je reviens ici sur les pages consacrées à (...)

  • L’estaca

    22 mai 2020, par René Merle

    Encore sur l’identité. Voici L’estaca (Le Pieu), inoubliable hymne de liberté que le jeune chanteur compositeur catalan Lluís Llach lança courageusement en 1968, en plein franquisme, quand la lutte contre le fascisme et celle pour la dignité catalane bafouée allaient de pair. Double proclamation identitaire qui a pris d’autres sens avec la chute du franquisme. D’un côté, innombrables traductions d’une chanson emblématique de la résistance à toutes les oppressions, de l’autre polarisation sur l’identité (...)

  • France éternelle et Esprit de Résistance

    21 mai 2020, par René Merle

    Je parlais d’identité dans quelques articles précédents. Eh bien justement, toujours en quête de statut d’homme d’État salvateur, le président Macron vient de nous faire le coup de l’âme française et de l’esprit français de résistance, en évoquant les mânes du colonel de Gaulle, qui n’en demandait pas tant… Bref, la francitude, comme aurait dit une célèbre candidate à l’élection présidentielle… Nous ne sommes pas ici seulement dans le registre cette inquiétante phylogénie de certains meetings où l’on clame « On (...)

  • Être né quelque part...

    18 mai 2020, par René Merle

    Il ne vous a pas échappé que je focalise quelque peu ces temps-ci sur la notion si mouvante d’identité. Pour éviter toute compromission avec les identitaires fermés de tout poil, je reviens ici à cette belle chanson de Maxime Le Forestier, sortie en 1988 qui met les montres à l’heure, alors que Pasqua commençait la chasse aux immigrés.
    Le célèbre refrain en langue zoulou est chanté par Aura, Sud-Africaine réfugiée politique (l’Apartheid était encore en vigueur) se traduit par « Quand on a l’esprit (...)

  • Encore sur l’identité, Brassens

    17 mai 2020, par René Merle

    Encore sur l’identité, pardon, Identity again. Brassens et sa ville natale.
    Comme je m’énerve vraiment un peu devant l’abondance des annonces peintes en rose (au double sens du mot, optimiste et socialiste) sur le thème : « Après, pas comme Avant », et des appels et pétitions pour un petit sursaut de la Gauche ( !) en ce sens, annonces et pétitions qui me paraissent illustrer la fameuse formule de Giuseppe Tomasi di Lampedusa dans Le Guépard : « Bisogna cambiare tutto per non cambiare nulla » (Il (...)

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 135

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP