La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Faits de société

Faits de société

Dernier ajout : 21 janvier.

Articles de cette rubrique

  • Bacri. Adieu Gary

    20 janvier, par René Merle

    Bacri dans "Adieu Gary"
    Jean-Pierre Bacri vient de mourir. Sa filmographie est immense. Je me suis fait un cinéma en repensant à tous les films que j’ai pu voir de lui. Tous m’ont touché, mais peut-être est-ce un film plutôt oublié qui m’a le plus ému : Adieu Garry (Gary Cooper of course), de Nassim Amaouche, qui remporta le grand prix de la semaine internationale de la critique du Festival de Cannes en 2009. Récompense oh combien méritée ! Bacri y fait une composition étonnante ! Nassim Amaouche a (...)

  • Loup, y es-tu ?

    19 janvier, par René Merle

    La présence du loup est de plus en plus attestée dans notre département et dans celui limitrophe des Alpes Maritimes, et il apparaît même désormais dans les zones côtières… Ce qui n’a pas manqué de raviver l’éternelle discussion entre « pro » et « anti », courriels et pétitions à l’appui. J’avais il y a quelques années écrit cette pochade, que je vous ressers donc à l’occasion…
    « Si lors d’un barbecue entre amis (amis éleveurs dispensés), devant de bonnes côtelettes d’agneau, la conversation tombe quelque peu, (...)

  • Denis Collin, Réflexion sur le cas Duhamel

    12 janvier, par René Merle

    Denis Collin, Réflexion sur le cas Duhamel, ou ce qui n’est pas seulement un fait divers
    La Sociale, 12 janvier
    https://la-sociale.online/spip.php?article570

  • Revendre ses cadeaux

    26 décembre 2020, par René Merle

    Le télé nous explique avec délectation comment revendre ses cadeaux de Noël, comme le font tant d’entre nous, paraît-il. Froide négation de l’offrande.
    Geste compréhensible quand le besoin est à, et qu’un sou est un sou.
    Mais geste oh combien significatif d’une société où le bel échange, donner et recevoir, se dénie dans la froide évaluation, marchande… Triste société en vérité où le rapport humain n’est plus qu’hypocrisie. Belle éducation des enfants et des (...)

  • Président Giscard d’Estaing, journée de deuil national

    6 décembre 2020, par René Merle

    9 mars, journée de deuil national en l’honneur du défunt président Giscard d’Estaing, je me permets d’ajouter quelques lignes au livre de condoléances… La veille de son septennat nous parle d’un temps que « les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître », ni même imaginer, un temps où la contraception était clandestine, l’avortement illégal, le divorce course d’obstacles… On ne dira jamais assez quel souffle d’air frais les réformes sociétales giscardiennes ont apporté à notre vie, en prise qu’elles (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP