La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Classes sociales et Mouvements sociaux contemporains

Classes sociales et Mouvements sociaux contemporains

Dernier ajout : 8 juin.

Articles de cette rubrique

  • Un mot (désabusé ?) sur les perspectives des luttes, sociales et sociétales ?

    8 juin, par René Merle

    En bon marxiste à peu près orthodoxe, je viens de placer un propos éclairant du vieux Karl (qui n’était pas si vieux en 1853), et j’ai rappelé l’article mien, déjà ancien, dont je l’ai extrait : Marx et les grèves (1852-1853) Je n’ai rien à y ajouter, et je vous y renvoie. Tout cela pour dire que mes récents articles sur la classe soit disant moyenne et les perspectives révolutionnaires m’ont valu une correspondance intéressante, parfois critique, dont je ne peux publier ici que les messages reçus pour (...)

  • De la nature du Pouvoir et de l’après confinement...

    23 avril, par René Merle

    De toute Antiquité, les Anciens s’étaient bâtis des cosmogonies, censées rendre compte de l’origine et de la réalité des Pouvoirs. Quid de notre cosmogonie ? Comment rendre compte de l’origine du pouvoir, comment le justifier, comment continuer à y adhérer ? Notre Président nous le rappelle sans cesse : le pouvoir naît de la Démocratie, définie comme l’exercice par le peuple du droit de vote. Ce qui permet à notre président de dire : « J’ai été élu, je fais donc ce que je veux. A la fin de mon mandat, si (...)

  • Le concert de 20 heures

    13 avril, par René Merle

    À en croire chaque soir le concert de cris, applaudissements, sirènes, sifflets, sonos à fond et autres roulements de djembés qui monte de toute la ville que je domine de ma tour, nous devions être raz de marée pour soutenir les hospitaliers en grève ces dernières années. Las, il ne me semble pas que nous fûmes aussi nombreux.
    Alors ? Prise de conscience tardive ou défoulement sans lendemain (...)

  • Le Mouvement social... et notre Alien

    11 février, par René Merle

    Bien que le feu couve sous la cendre, notre Alien président a cru désamorcer le mouvement Gilets jaunes par la trique, et surtout par le chloroforme du Grand Débat. Outre la trique et l’indifférence, il compte bien désamorcer l’actuelle protestation sociale en l’occultant par le virus chinois et la préparation (légitime) des municipales. Il n’en reste pas moins que se sont mis en mouvement des pans entiers de la petite (rien de péjoratif) middle class salariée et la couche supérieure (rien de (...)

  • Quand Versailles n’est plus sûr

    10 février, par René Merle

    Notre grand duc du Havre, du Conseil d’en Haut, et la marquise de Belloubet dinaient à Versailles. Las, le majordome et une chambrière avaient glissé sous leurs assiettes des billets subversifs. Ils furent aussitôt chassés. Mais comment ne pas être inquiets ? Si le plèbe jaune accède ainsi au plus haut du pouvoir, qui nous garantit qu’un garde à crinière un jour ne se serve de son sabre (avant, bien sûr, que Monsieur de Badinter ne l’en dissuade avec la véhémence que l’on aime chez lui). Les empereurs (...)

0 | 5 | 10

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP