La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Pouvoir présidentiel - Constitution - Citoyenneté

Pouvoir présidentiel - Constitution - Citoyenneté

Dernier ajout : 21 septembre.

Articles de cette rubrique

  • De 1851 à 2020…

    23 septembre, par René Merle

    Célébrer l’insurrection républicaine de décembre 1851 contre le coup d’État du Président Louis Napoléon Bonaparte ? Le projet mûrissait depuis longtemps dans notre petit groupe amical bas-alpin et varois. En 1995, c’est la victoire du FN aux municipales dans plusieurs villes de Provence, dont une grande ville, Toulon, qui nous a décidés, d’autant que s’approchait 2001, le cent-cinquantième anniversaire de l’insurrection qui fut si importante dans nos départements provençaux. Alors que le FN faisait (...)

  • Territoires

    15 septembre, par René Merle

    De l’actualité des Territoires.
    Vous l’avez sans doute remarqué, dans les propos officiels comme dans ceux des médias, un nouveau mot est apparu il y a une paire d’années, ou plutôt un mot bien connu est apparu avec une nouvelle connotation. TERRITOIRES. Et depuis le récent changement de Premier Ministre, cette réapparition est devenue une incantation, parole magique qui nous guérira de tous nos maux.
    Avant, c’était simple, il y avait la capitale, il y avait les provinces. Mais les provinces (...)

  • Du pouvoir présidentiel - Historique

    17 juillet, par René Merle

    Notre Premier Ministre, décidément « homme des territoires » y compris depuis des années le territoire parisien du pouvoir, a curieusement tenté de masquer le vide sidéral de l’entretien présidentiel du 14 juillet par un catalogue de mesures d’urgence, dont il ressortait que bien peu avait été fait avant lui, et ce peu n’avait pas été très bien fait. Bonjour l’ambiance. Comme je l’écrivais hier, nous sommes entrés dans une phase de préparation fébrile de la réélection du Président. Je n’ai pas envie de me (...)

  • Du second mandat présidentiel

    16 juillet, par René Merle

    Dans son entretien du 14 juillet, laissant planer un insupportable (?) suspense, notre Président a signifié qu’évoquer maintenant un second mandat serait prématuré. En fait, nous le savons bien, il ne pense qu’à ça. Du coup, j’ai relu ce que le jeune comte Alexis de Tocqueville, au retour de son voyage d’études aux Etats-Unis, écrivit à propos de la réélection présidentielle. « Empêcher que le chef du pouvoir exécutif ne puisse être réélu paraît, au premier abord, contraire à la raison. On sait quelle (...)

  • Le mort saisit le vif

    6 juillet, par René Merle

    Le Peuple français est une entité que d’aucuns peuvent juger éternelle, mais il est aussi à l’évidence une réalité mouvante sans cesse renouvelée. Or les choix antérieurs du Peuple français, démocratiquement consulté, pèsent lourdement, pour le meilleur ou pour le pire, sur les choix actuels de ce Peuple d’aujourd’hui qui n’est plus tout à fait, ou n’est plus du tout, celui d’hier, et dans des circonstances qui ne sont plus tout à fait, ou plus du tout celles d’hier. Ainsi de l’élection de notre Président au (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP