La Seyne sur Mer

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > XIXe siècle (jusqu’en 1914) > Communes de 1870-1871

Communes de 1870-1871

Dernier ajout : 24 mai.

Articles de cette rubrique

  • De 1851 à 1871, le Var et la Commune

    26 mai, par René Merle

    Le tout récent Bulletin de l’Association 1851 pour la mémoire des résistances républicaines, grandement consacré à l’anniversaire de Paris, m’a demandé s’il pouvait publier cet article. C’est donc chose faite :
    Texte paru dans l’ouvrage collectif 1870-1871 Autour de la Commune de Marseille, Aspects du mouvement communal dans le Midi, Syllepse, 2013.
    Presque vingt ans après le terrible trauma de la répression de son insurrection « rouge » de 1851, comment le Var a-t-il réagi à la proclamation de la (...)

  • Commune de Paris, Van Gogh et le facteur Roulin...

    13 mai, par René Merle

    En ce mois anniversaire des derniers jours de la Commune de Paris, je pense à ces auteurs qui, (au contraire de leurs pairs plus que confirmés applaudissant au massacre des insurgés), se retrouvèrent dans l’espérance des Communeux, de jeunes poètes comme Verlaine, comme Rimbaud. Je pense aussi à ce qu’écrivit Pierre Michon : « Van Gogh fut pour moi, comme pour tout le monde, un amour de jeunesse. Comme Rimbaud en poésie. Van Gogh est l’incarnation d’un art et d’une théorie des arts à un moment donné, à (...)

  • La Commune et "l’Internationale" d’Eugène Pottier

    7 mai, par René Merle

    Le 28 mai 1871, les dernières barricades sont tombées et pendant des jours Paris retentira des fusillades en masse des insurgés prisonniers. Le dessinateur sur étoffe, chansonnier et militant de l’Association Internationale des Travailleurs (AIT) Eugène Pottier, après avoir combattu sur une des ultimes barricades a pu échapper à ce ratissage sanglant, il est caché chez des amis avant de pouvoir clandestinement gagner l’Angleterre. Il écrit alors ce poème que le militant guesdiste belge Pierre Degeyter (...)

  • Karl Marx et la Commune de Paris

    1er mai, par René Merle

    Karl Marx, La guerre civile en France, 1871 - III « À l’aube du 18mars, Paris fut réveillé par ce cri de tonnerre : Vive la Commune ! Qu’est-ce donc que la Commune, ce sphinx qui met l’entendement bourgeois à si dure épreuve ? Les prolétaires de la capitale, disait le Comité central dans son manifeste du 18 mars, au milieu des défaillances et des trahisons des classes gouvernantes, ont compris que l’heure était arrivée pour eux de sauver la situation en prenant en main la direction des affaires (...)

  • Alphonse Daudet, le Turco de la Commune

    6 avril, par René Merle

    Un conte cruel d’un Daudet ennemi de la Commune. Les notes sont de mon fait. "Le Turco de la Commune" est publié dans Les Contes du Lundi, Paris, Lemerre, 1873, où Alphonse Daudet rassemble souvenirs et fiction autour de la guerre de 1870-71 à laquelle il avait participé. Passent dans ce récit son souvenir ému de l’Algérie, sa vision sans indulgence (c’est un euphémisme) de la Commune, et le constat (sans états d’âme ?) de la répression.
    "C’était un petit timbalier de tirailleurs indigènes. Il (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP