La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > France contemporaine politique

France contemporaine politique

Dernier ajout : 15 avril.

Articles de cette rubrique

  • Élections ratées. La vie continue...

    16 mars 2020, par René Merle

    J’ai un peu regardé hier soir sur BFMTV ceux qui se proclament les meilleurs éditorialistes de France se chamailler comme de petits garçons et surtout comme de petites filles, autour d’un Bruce Toussaint impavide et souriant, avant qu’un médecin leur enjoigne de revenir sur terre. Ils (Elles) ne pouvaient que constater l’échec patent du Parti (du Mouvement ?) du Président, tout en tressant des couronnes à l’Augure qui vendredi dernier nous a signifié où nous en étions et, sans la moindre autocritique, (...)

  • De la légitimité de la protestation quand le Pouvoir devient illégitime

    8 mars 2020, par René Merle

    Vous avez peut-être lu cet article récent, passé quelque peu inaperçu si j’en crois les statistiques : Postérité de Blanqui : Blanqui et les Radicaux. Cet appel du bien tranquille Parti radical et radical-socialiste en faveur de l’érection d’un monument Blanqui justifiait ainsi en 1905 l’hommage à l’« Enfermé » : « Il y aurait mauvaise grâce de la part du Parti Radical et Radical-socialiste à ne pas honorer la mémoire de cet homme dont toute la vie fut dévouée à la Démocratie. Aussi bien, Blanqui fut un (...)

  • Du suffrage universel

    6 mars 2020, par René Merle

    Les élections municipales approchent. Elles vont nous permettre de choisir celles et ceux qui veilleront à la vie de la commune, d’une façon de plus en plus identique d’ailleurs, tant les contraintes administratives et les modes de financement uniformisent pour une bonne part la vie municipale. Mais ne boudons pas notre plaisir. Si nous savons nous retrouver dans la floraison de labels, plus évocateurs d’enthousiasmes locaux, de verdure et de citoyenneté que de différences politiques, nous (...)

  • Après le 49.3...

    1er mars 2020, par René Merle

    Eh bien voilà, ils viennent de montrer leur cynisme et leur bassesse en espérant que l’émotion autour du virus bloquera toute protestation. Et en plus en début de week-end, ce qui n’est pas favorable à une réaction populaire à chaud. Que dire ? Que faire ? Ça me fait penser à une piqûre de tique qui m’avait collé la maladie de Lyme, quand le médecin m’avait dit : avec les tiques, il faut extirper le dard jusqu’à son bout, quitte à brûler ou inciser. Le mouvement populaire aura-t-il la force d’être aussi (...)

  • Union nationale ?

    19 février 2020, par René Merle

    "Union nationale", clamaient, paraît-il, les Français depuis l’épreuve de Charlie. Union nationale contre le terrorisme évidemment, et puis, pourquoi pas disaient d’aucuns, pour nous sortir de la crise ? J’en vois qui sourient en constatant que, dans la crise actuelle, c’est à nouveau ce qu’en haut lieu on ressert au bon peuple. Sans autre précision : ne parlons pas de programme, parlons de l’Union nationale... Contre la menace terroriste, contre le coronavirus, contre le réchauffement climatique, (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP